Top 10 comfort-food

 

Nos 10 meilleurs spots comfort-food pour :

*Un steak-frites sans chichis et à prix d’amis, c’est le pari entrepris par trois potes ; Alexis, Jim et Arnaud. On vient à La Meute pour une viande qu’on demandera bleue ou saignante, accompagnée de frites, de coleslaw, et même d’un verre de vin nature. Ici la carte va droit au but et on aime ça. On pouvait difficilement faire plus classique.

*Si Le Transvaal a su nous convaincre à coups de plats réunissant gourmandise, produits de saison et une technique parfaitement maitrisée, on aime aussi s’y retrouver pour revoir nos plus grands classiques. Comme cette dame blanche par exemple, véritable merveille que l’on viendra déguster entre ses quatre murs carrelés.

*On ne vous présente plus Origine, une de nos pépites de 2017, cachée dans une “ruelle” du quartier Jourdan. Ici, la carte change tous les mois, au gré des saisons, et c’est tant mieux. Avec l’automne arrive l’ouverture de la saison de la chasse, et qui dit chasse dit gibier. On court s’immerger sans plus attendre dans cette saison des fêtes qui commence doucement mais sûrement.

*Qui dit comfort-food dit plats en sauce et autres mijotés ultra-réconfortants. A la Contrebande, les évadés nous préparent un chili sin carne, parce qu’on ne devrait pas devoir être carnivore pour profiter de ce classique parfait pour la saison. Et ils ont bien raison. Pour un lunch ou pour un brunch, Contrebande est depuis son ouverture passé maitre dans l’art de la comfort-food maison. Un incontournable.

*Tontons, on les connait surtout pour leur délicieux bolo maison à prix mini (12€!), pour leur créneau d’ouverture le dimanche qui fonctionne parfaitement avec leur choix de carte, et pour leur intérieur léché qui donne envie de s’y réfugier sans aucune culpabilité. Mais il n’y a pas que les bolos chez Tontons. Valérie Delange nous prépare également les macaronis au gratin comme le faisait notre maman, avec juste ce qu’il faut de noix de muscade dans la sauce. Retour immédiat en enfance garanti.

*Plus classique tu meurs, tout comme Friture René, devenu depuis belle lurette notre incontournable pour manger belge dans la capitale. Moules frites, certes, mais aussi huitres fraîches, anguilles au vert, sole meunière ou steak béarnaise, tout y est. Et l’ambiance fait le reste. Dans cette institution qui n’a pas bougé depuis 1932, les murs carrelés, le comptoir de bistro et les nappes à carreaux rouges nous confirment qu’on ne s’est pas trompés d’adresse. Plus besoin d’aller jusqu’à la mer du nord pour manger d’excellentes moules-frites.

*L’automne et les feuilles qui se mettent à tomber, c’est aussi le moment où on se raccroche désespérément à l’été. Pas tout à fait prêt, mais envie de chaleur quand même? On se réfugie chez Badbar, pour un repas ultra-réconfortant qui nous fait quitter quelques instant la Belgique. Outre les épices de ses délicieuses tajines, le décor exceptionnel vaut le détour à lui tout seul.

*Paté bonne-maman, foie gras ou os à moelle, on trouvera toute l’année à la carte du Tournant une sélection de plats les plus canailles. Et pour continuer sur cette lancée automnale, on vous conseillera un des mijotés dont Denis à le secret pour poursuivre votre repas. Une de nos adresses favorites, par tous les temps d’ailleurs.

*Rien de tel qu’un bouillon ou qu’une soupe pour les jours de grisaille. Si Dam Sum est notre go-to place en matière de dim sum, c’est aussi un des endroits où on peut déguster une excellente soupe Wontan, parfaite combinaison d’un bouillon savoureux et de petits raviolis vapeur. Que vous soyez fan d’Asie ou pas, il s’agit d’un véritable must en matière de réconfort.

*Humphrey, c’est une longue histoire. Un endroit canon au décor atypique, éloigné de l’épicentre de la restauration bruxelloise, dont on refile l’adresse à nos amis les plus avertis. Une carte d’inspiration philippine, et des plats à partager, et même pour certains, à manger avec les doigts. On y arrive. Et pas n’importe quoi : des chicken wings. Quoi de mieux que de partager des ailes de poulets sans chichis, gourmandes et nappées de sauce, dans un des endroits les plus branchés de la ville? On vous le gardait pour la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *