Bruxelles in the dark

Jeudi 29/09 au dimanche 02/10
dans plusieurs restos & bars bruxellois

C’est difficile de passer à côté, c’est partout dans les news, et à peu près 100% de la population en parle; l’hiver arrive, et avec lui, son lot de craintes par rapport au coût de l’énergie et de tout ce qui en découle.

Après covid et confinements, pénurie de personnel, inflation, l’horeca bruxellois trinque à nouveau. Alors afin d’élever la voix, mais toujours dans la bonne humeur, les inséparables Pia – du Petit Mercado, et Pierre – de chez Liesse, ont voulu marquer le coup et inviter plein de copains à participer. « Bruxelles in the dark » est né.

Continuer

 

Le Variétés

brasserie et rôtisserie

Pl. Sainte-Croix 4, 1050 Ixelles
02 320 10 00
siteinstagram
tous les jours de 12h à 14h30
et de 19h à 22h30
Lunch (entrée + plat): 28€
Plat: 20€ – 36€

Je ne suis pas tombée dans la marmite de carbonnade flamande étant petite, et je n’ai pas grandi bercée par la bolo familiale du dimanche. J’aurais bien voulu pourtant. Non, la culture culinaire belge m’est malheureusement longtemps restée un mystère, et ce n’est que ma vie de jeûne adulte déjà entamée, que j’ai découvert tomates crevette, vol-au-vent et autres américains frites dans des brasseries plus ou moins chouettes, plus ou moins chères et plus ou moins qualitatives de la capitale, et suis rapidement tombée amoureuse de notre comfort-food nationale.

Continuer

 

Titulus

bar à vin nature & caviste

 

167A CH. DE WAVRE, 1050 BRUXELLES
02 512 98 30 – SITE WEB
Cave de 12h à 23h, cuisine et bar de 17h à 23h
vin au verre : 5€-9€ / pour manger : 5€ – 17€

Ouvert en septembre 2011, Titulus est à la fois caviste et importateur-distributeur en vin nature. Mais c’est aussi une véritable cave à manger, qui, à l’image de Baptiste, Vivien et Agathe, les trois associés, n’a jamais fait de compromis sur la qualité.

Côté cave, on y trouve des bouteilles à tous les prix, en commençant par la série des « Tètes » (9,90€ la bouteille), qu’ils vinifient eux-mêmes depuis 2013, année où ils reprennent les vignes du Domaine des Baigneux, dans leur région natale de Touraine. En plus de leur « Tètes », ils comptent plus de 350 références, à emporter ou déguster sur place, moyennant uniquement une différence de 10€ de droit de bouchon.

Continuer

 

Café Boudin

café de spécialité et cantine

Rue Ravenstein 20, 1000 Bruxelles
02 881 22 12
instagram
du lundi au vdd de 8h à 17h
le samedi et dimanche de 9h à 18h
Petit dej: 3,5€ à 14€
Lunch: 6,5€ – 13,5€

On y est venues une première fois, pour un petit dej’ et un cappu avoine. Une deuxième fois, pour un flat white et un lunch. Et c’est attablées pour le 3ème fois, une tasse d’Easy Rider de chez Wide Awake à la main, qu’on commence à écrire quelques lignes sur ce nouveau café de spécialité au nom étrange situé près de Bozar.

En discutant avec Alice, la propriétaire des lieux, lors de notre première visite, on se rend vite compte de notre attrait commun pour le premier café du matin. Plus qu’un café, il s’agit d’un moment assez précieux, d’un rendez-vous quotidien. C’est ce qui poussera Alice à ouvrir un endroit du jour et non du soir, un endroit où on se donne rdv tous les matins avec les habitants du quartier et les travailleurs du coin. L’idée de connaitre le nom des passants et de reconnaitre leurs habitudes lui est assez séduisante. Et pour avoir pris l’habitude de le vivre nous-même chez Belga & Co, on peut vous dire que cette idée nous séduit tout autant.

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, chez Café Boudin on retrouve une carte 100% végé. Petit dej’ et lunch la semaine, brunch le weekend, café et pâtisseries all day every day. En cuisine, Alice team up avec Chloé, ancienne de chez Mica, qui travaille avec des produits locaux & de saison dans un esprit Ottolenghi. Ce jour-là, on optera pour le plat du jour « falafel, muhammara et taboulé » (12,50€), un plat aussi solaire que la lumière qui porte cette journée.

100% végé donc. Mais pourquoi « Café Boudin » alors ? Pour le côté léger et un peu loufoque d’Alice, pour l’ironie de la chose, et pour le clin d’œil à un lieu de San Francisco où la petite graine de ce beau projet a peut-être été plantée pour la première fois.