Rambo

smash burgers & fries

rue Washington 7
1050 Ixelles – instagram
du mercredi au vendredi de 18h à 21h30
le samedi et dimanche en continu de midi à 21h30
burgers : 10€

Le pitch : John et Xavier de chez Old Boy, Sadri de Chez Richard et Chez Franz et les mecs de Bold s’associent pour ouvrir un fast-food de Smash Burgers à Bruxelles.

Vous mourrez d’envie d’en savoir plus ? Nous aussi.

Et vous auriez raison ; j’ai appris au fil des années qu’un projet valait surtout la peine d’être suivi pour son équipe. Rambo, ça faisait donc déjà un moment qu’on l’avait à l’oeil. Son équipe fondatrice, les Fives Guys, comme ils se surnomment eux-même (wink wink), on l’aimait déjà pour sa manière de faire bouger Bruxelles. Toujours très justement, avec beaucoup de beau et de bon dedans.

Alors bien sûr on va quand même vous parler des burgers, et bien sûr qu’on a testé l’endroit avant de vous conter leurs louanges. Parce qu’on est pro quand même, et qu’on avait surtout très envie de goûter un smash burger.

D’abord, l’endroit. Du béton, du bois, des affiches aux couleurs néons réalisées par Bold. Des sauces et des distributeurs de serviettes en papier sur les comptoirs, façon diner américain, et de grandes enceintes en bois dans les coins. L’endroit a été dessiné avec goût par Tomu, qu’on connaissait déjà pour leur rénovation de Le Fabiola. C’est très beau tout en restant très sobre. C’est sobre sans être froid pour un sou.

Ensuite, les burgers. Ici, on smash : on aplatit sur la rolls de la plancha une boulette de viande Black Angus, pour libérer les sucs de cuissons et créer une croûte ultra juteuse – la technique de Maillard, nous explique John. Un seul burger ici ; le double cheese, en trois déclinaisons : classic, special (avec une sauce maison type BigMac), ou en végé avec un burger bluffant de la marque Beyond Meat.

Et pour finir, les détails. Une fois smashé, la viande est glissée dans un potato bun, préalablement beurré et passé, lui aussi, à la plancha. Sur la viande, de l’american cheese, tout simplement parce que c’est celui qui fond le mieux et qui permet d’obtenir ce résultat comme à L.A.. On est dans un fast-food ici, nous dit John. Même si la viande est de top qualité et que tout donne envie d’y rester. Qui dit fast-food dit aussi prix super abordables : 10€ le double cheese.
Leur fantaisie : s’accorder une série de toppings hyper cracking sur leur unique dessert : le soft-serve ice-cream avec caramel au bacon, pâte à cookies de chez Swookies, crumble apple pie, et j’en passe.

Et ce burger? C’est de la bombe bébé. C’est croustillant, fondant et juteux, et tout ça en même temps. Ça rassasie nos envies de crasses comme nos envies de manger de bons produits (on est une génération compliquée, oui). Ça se dévore, tout simplement.

La vraie question : quand est-ce qu’on pourra venir chercher son burger? J’aurais adoré écrire « venir y manger », mais ce sera pour plus tard. L’heure est au take-away, et dans le cas de Rambo, ça ne saurait tarder. Gardez l’oeil ouvert, et le bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *