Monella

street-food italienne

347 chaussee d’ixelles, 1050 Ixelles
02 633 43 03 – site
du mercredi au vendredi de 11h30 à 15 et de 18h jusque tard le soir
le samedi de midi jusque tard le soir
le dimanche de midi à 20h
street-food : 4,50€ – 10€

On ne va pas se mentir, on vit la fermeture du Petit Racines comme un véritable deuil. Mais tant qu’à faire, on est plutôt ravies que ses successeurs – toujours la même fine équipe dirigée par Ugo Federico et Francesco Cury, les fondateurs de Racines et Petit Racines – en aient profité pour lancer un tout nouveau concept à Bruxelles : Un comptoir de street-food italienne.

Meet Monella. Inspiré par un film érotique italien des années 60, le nom se veut avant tout régréssif, tout comme l’entièreté des plats proposés à la carte. Ici, on vient pour se lécher les doigts, pour en mettre partout, redemander des serviettes en papier, et puis un verre de pét’ nat’ pour faire passer le tout. Chez Monella, on vient manger la pizza fritta – celle-là même que Francesco et Ugo vendaient sur les marchés avant même la naissance de Racines -, entièrement frite, comme son nom l’indique, et pourtant plus légère qu’un nuage. Recouverte de tomate et de ricotta séchée et salée, elle rejoint la case des bonheurs simples et à la fois extraordinaires dont on aurait tort de se priver pour 6,50€.

On vient aussi pour la bomba fritta, une boule de pâte à base de pomme de terre farcie de ricotta, fontina et parmesan et de jambon, un vrai kiff. Les deux derniers plats sur le menu – parce qu’il n’y en a que quatre, et que c’est ça qui est bon – ce sont la schiacciata et le panzerotto. Le premier n’est autre qu’un sandwich – si j’ose utiliser ce terme – venu de Toscane, avec une base de foccaccia ultra moelleuse à l’huile d’olive, garnie de la célèbre porchetta maison de Racines. Le second, une découverte pour nous, est une sorte de pizza fermée, farcie de tomate et de burrata.

Le coup de cœur ? Difficile à dire, les quatre choix ont tous un très haut niveau. On pourrait seulement vous recommander de goûter à tout.

Et avec ça ? Des vins natures italiens, sélectionnés magnifiquement par Francesco et Ugo, à des prix plus doux que chez sa grande sœur Racines.

Dernier bonus, l’ancienne véranda du Petit Racines a été transformée en une extension de terrasse. Le résultat : le lieu idéal – et où vous réussirez à emmener absolument tout le monde – pour se régaler sur le pouce lors des chaudes soirées d’été, avant de filer continuer la soirée à Flagey !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *