Le Banana Bread de Charlotte Collard

par Charlotte Collard

3 grandes bananes mures + 1 pour décorer
3 oeufs
1cac de bicarbonate de soude
150gr de sucre de canne
100gr de farine d’amande
100gr de farine de riz complet
2 cac d’essence de vanille
115gr d’huile de coco fondue
1 cac de gingembre frais râpé
1/2 cac de sel

Charlotte Collard, c’est la nana qui combine avec un style un feed instagram rempli de photos de mode et de jolies recettes, saines et faciles à reproduire avec les kids. Des enfants, elle en a trois, et ça ne l’empêche pas d’être partout à la fois : des cours de cuisine live sur insta qu’elle donne pour les grandes marques pendant cette période de confinement, en passant par sa carrière en mannequinat ou son rôle de tv host auprès des plus grands chefs étoilés sur la rtbf. On aurait envie de la détester qu’on ne pourrait pas, tellement elle est sympa.

Aujourd’hui, elle nous livre sa recette de Banana Bread de folie, celle que vous n’avez cessé de me demandé tous les jours, depuis que je l’ai partagée dans les stories de Brussels’ Kitchen.

Banana bread

Préchauffez le four à 160°C. Dans un grand cul de poule, écraser les bananes à l’aide d’une fourchette ou d’un presse-purée. Ajouter le sucre de canne et bien fouetter. Ajouter ensuite les trois oeufs, et continuer à bien fouetter jusqu’à l’obtention d’une consistance quasi homogène. Ajouter ensuite l’huile de coco fondue, ainsi que l’essence de vanille.
Dans un autre cul de poule, mélangez le reste des aliments secs : bicarbonate, farine d’amande, farine de riz, sel. Bien mélanger puis ajouter le tout à la première préparation. Avec une Microplane ou une râpe à fromage, râper l’équivalent d’une cuillère à café de gingembre frais, et l’ajouter à la préparation. Verser le tout dans un moule recouvert de papier sulfurisé, ou un moule en silicone précédemment légèrement huilé.
Décorer avec une banane tranchée dans la longueur et quelques graines de courges.
Laisser cuire 30 minutes à 160°C.

Tu peux nous en dire plus?

Je suis ancienne mannequin et maman de trois petites filles, et gemmologue de formation. Avant j’étais dans la technologie, et en 2016 j’ai lancé ce compte Instagram qui est une fusion entre la mode et la cuisine. J’ai été 20 ans dans le mannequinat, et en tant que mannequin, j’ai dû apprendre à manger sainement. J’avais un grand-père au canada, près de Montréal, à Mont Tremblant, qui faisait tout maison. On allait là-bas deux mois par an, avec la famille, des amis. On allait tout chercher dans son potager. Il avait aussi un étang, où on allait pêcher la truite saumonée. On avait le poulailler pour les poules et il allait chasser l’Orignal (une sorte d’Elan), et on allait faire la cueillette des bleuets. Et puis on se levait à 5 heures du matin pour faire le pain, du craquelin et du cramique maison. C’est vraiment lui qui’ ma transmis l’amour de la cuisine.

Donc j’ai lancé ce compte Instagram et ça a super bien démarré. Ça a commencé avec le magazine l’Officiel, à paris, à qui j’ai proposé de cuisiner avec des chefs étoilés. Ensuite, j’ai été embauchée par la rtbf, à qui j’ai proposé un concept similaire, pour cuisiner une recette familiale, cette fois dans la cuisine de chefs étoilés. Et en juin l’année passée, le guide Michelin m’a appelé pour partir avec eux lancer le guide de la Californie en 2019, en tant que TV host.

Comment tu t’en sors avec le confinement?

Ça m’a permis de trouver de nouvelles manières de collaborer à travers les live, j’ai énormément de marques – beauté, lifestyle, et même des hôtels ou des marques de mode – qui m’appellent pour donner des cours de cuisine live sur leur Instagram. Je trouve que c’est extrêmement important de continuer à communiquer avec son audience pendant cette période, et il est temps pour les marques de penser à autre chose que de vendre mais de partager. Beaucoup de gens ont besoin de retrouver cette confiance en eux pour réapprendre à cuisiner à la maison.

rdv aujourd’hui sur le live de Little Guest Collection pour cuisiner des cookies avec Charlotte Collard, ou encore cette semaine sur les lives de Garnier, Nakd ou Delbôve.

Ton souvenir culinaire le plus marquant?

Clairement avec mon grand-père, le pain frais, l’odeur du pain le matin. Sinon mon plat choc ça a été les pâtes carbonara de l’Osteria Romana, dans un cadre qui est fait avec gout. Un vrai mélange du beau et du bon, des produits de qualité, une vraie cuisine simple, des basiques italiens. Pour moi c’est la meilleure. Et alors le fait que ça arrive servi dans une poêle en cuivre comme ça à table, c’est juste sublime. Je trouve que de A à Z tout est parfait.

p>Ton adresse préférée à Bruxelles?

Au Savoy et chez Odette en Ville. Odette quand je sors avec mes copines, quand on veut se faire un bon petit drink, une soirée entre filles, et même avec mon amoureux. Au Savoy j’aime le côté brasserie, je trouve que la terrasse est magnifique, j’aime la déco. Et même si j’aime manger sainement, un plat de frites, un bon américain, j’adore. J’aime retourner de temps en temps aux sources. Chez Odette j’adore leurs baos, leurs spring rolls, et puis y a très peu d’endroits à Bruxelles où tu peux retrouver ce coté festif, cette impression que c’est là que ça se passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *