Tandem

Bistronomie & accords vins

41 avenue adolphe demeur, 1060 saint-gilles
02 537 75 85 – SITE WEB
du mardi au vendredi de midi à 14h30
du mardi au samedi de 19h à 22h
3 services avec 3 verres de vin – 50€

Depuis leur comptoir, Pierre et Pierre me font goûter à un cappuccino de moules de bouchots – l’entrée du lunch (25€ pour 2 services et 1 verre de vin) – dont ils se régalent chacun dans de grandes assiettes à soupes. « Ce qui est bien, c’est qu’il y en a plein », dit Pierre à Pierre entre deux cuillères. Pierre – le chef – m’explique qu’il s’agit d’un simple jus de moules, monté au beurre. Comme pour le reste de sa carte, il a choisi ici le meilleur, de saison, local et en grande majorité bio. Une petite bombe même si sa spécialité, c’est l’œuf parfait (14€), qu’on retrouvera chaque mois à la carte dans de différentes déclinaisons. « Là, on va continuer sur les champignons, mais ce sera déjà bientôt le début des asperges ». Il se réjouit.

Pierre – le sommelier – m’explique quant à lui l’étymologie du mot Tandem. Ces amis de plus de dix ans partagent bien plus que leur prénom. L’idée de Tandem, ils l’avaient bien avant l’ouverture de Rubis, le bar à vin de Pierre situé juste en face, et ouvert il y a déjà plus de 4 ans. Avec les chefs et sommeliers de chez Oki, Inada, et le coin des artistes, ils forment la bande de copains idéale pour faire le tour des restos et déguster de bons pinards. Ils rigolent, discutent, et fantasment sur cet endroit qu’ils ouvriront un jour. Le temps pour Pierre – le chef – de faire ses armes auprès des plus grandes maisons ; Le Châlet de la Forêt, le Seagrill, ou encore l’Auberge du Vieux Puits parmi d’autres. Le tandem, c’est celui de la cuisine et du vin, du chef et du sommelier. Inspirés par Alain Senderens, l’inventeur des accords mets-vin en personne, ils piochent chaque mois parmi leurs copains – chefs, sommeliers, critiques culinaires – afin de finaliser ensemble la nouvelle carte et les nouveaux accords (50€ le 3 services avec 3 verres de vin). Pierre, ça fait plus de deux ans qu’il achète des bouteilles pour ce resto et qu’il prépare sa carte où on retrouvera plus de 400 références. Son envie pour la suite : proposer aussi des accords avec de la bière, notamment avec la marque suisse « A tue-tête », dont la bière à la betterave s’accorde divinement avec le canard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *