Habibi

Bar à Man'oushe

38 Rue du Bailli,
1050 ixelles
siteinstagram
Mercredi au samedi,
de 18h à 21h
Man’oushe : 7,5€ – 10€

C’est surexcité que Dane nous a accueillies chez Habibi hier matin. Il y a de quoi être surex’ : ce projet, ça fait 8 mois qu’il bosse dessus avec son talentueux pote Christo, artiste plasticien et designer. L’idée du bar à Man’oushe – on y reviendra – elle était là depuis longtemps. La déco, par contre, est venue pas à pas. Christo a d’abord commencé par les murs en plâtre enduit, et de fil en aiguille, il s’est chauffé à l’idée de penser et réaliser chaque détail sur mesure. Les socles de lampes, d’abord fabriqués en frigolite puis ingénieusement moulés en silicone, les pieds des tables, les étagères… Tout, même le four à Man’oushe, a été réalisé de leurs quatres mains. Et le résultat est sublime.

L’ancien bar à patate de la rue du Bailli a été radicalement transformé pour devenir une ode au Liban comme Dane en rêvait. Quelque chose de positif, pour faire changer de perspective. Un lieu où le Man’oushe est roi – ce pain artisanal à mi-chemin entre la pâte à pizza et le Naan – mais où le savoir-faire artisanal, l’écologie et la traçabilité des produits le sont tout autant.

Théo, qu’on connaissait déjà de chez Semsom, a poussé le Man’oushe à un autre level. La pâte, levée pendant plus de 24h, est faite à base d’eau, de levain, de farine bio de chez Teroirist et de miel. Elle est ensuite cuite dans l’énorme four à pizza puis recouverte de Zaatar – un mélange emblématique de la cuisine levantine à base de thym sauvage, de sésame et de sumac -, mais aussi de menthe, de concombre et de tomate (7,50€). Ça, c’est la version pour les puristes. Mais vous trouverez aussi à la carte une série de Man’oushes et de plats plus inventifs les uns que les autres. On a dégusté notamment une super salade de betteraves rôties, mousse à l’orange et billes de Manouri (9€), un Man’oushe au porc effiloché cuit à basse température, sauce au tahine, ail et persil, et un houmous accompagné d’une exceptionnelle huile d’olive noire – faite maison – et d’une émulsion de coriandre, piment et huile d’olive (7€).

On vous disait, ils ont mis le niveau. La cuisine et le lieu, ça fait déjà deux bonnes raisons de s’y précipiter dès la réouverture. Et on ne vous a même pas encore parlé de la terrasse.

PS : Habibi fera partie de notre prochaine Brunch Box le 25 avril. Vous pouvez réserver la vôtre ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *