Coin Coin

bistro de pasta

13 avenue Jules de trooz,
1150 Woluwé-Saint-Pierre
02 567 29 02 – site web
ouvert tous les jours en service continu
de midi à 21h30, sauf le mercredi de 17h30 à 21h30
fermé le samedi
entrées : 9 – 16€
pâtes 15€ – 24€

Et encore une bonne nouvelle de plus à Woluwé ! Après l’ouverture de Coquum au mois de mars, c’est au tour de Coin Coin de voir le jour, à l’angle de la rue Jules de Trooz et à deux pas de l’avenue de Tervuren. Ici, tout est en simplicité – ou en tout cas, c’est ce qu’on voulu les patrons. Nous, on voit directement la différence dans nos assiettes de pâtes. Coin Coin n’est pas un restaurant italien, non, c’est un « bistro pour mangeurs de pasta », comme nous l’explique Mathieu, l’un des deux associés.

Personne n’est italien dans l’équipe, aucune raison d’appeler ça un resto italien, nous dit-il – même si leur fournisseur principal est établi à Bologne, et que toutes leurs pâtes fraîches sont faites maison. Par contre, on adore les pâtes, et on essaye de faire ça bien. Ça se ressent, ça se voit, et ça se goûte. La liste des entrées nous met en joie, en passant par les polpettine (9€), la burrata, ou encore les gambas roses entières et tomates du Vésuve (15€). On finit par se décider pour des encornets sautés au fenouil, oignons rouges, citron sicilien et basilic (14€), dont on terminera la sauce jusqu’à la dernière goutte. Et puis aussi par un Vitello Tonnato (12€), plus traditionnel mais non pas moins réussi. Autant dire qu’à ce stade, nos attentes sont à leur summum pour les pâtes qui vont suivre. On goûte aux Caramelle, des pâtes fraîches maison farcies de ricotta, céleri, parme 18 mois, et de noix concassées, judicieusement ajoutées à l’ensemble pour un côté croquant. Et aussi à des Pennoni a la salsiccia, fenouil, ail rose, mascarpone et zestes de citron (16€), parfaitement réussies. Petite déception par contre pour le vin maison au verre, clairement moins excitant que les plats. La carte quant à elle est renouvelée en grosse partie une fois par mois, une bonne raison de s’y précipiter – et d’y retourner très régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *