Bap & Dak

comptoir coréen

Rue Lesbroussart 55
1050 Ixelles – site
du lundi au samedi de 19h à 22h
entrées : 6 à 10€
plats : 15 à 19€

Des semaines qu’on passe devant en notant mentalement chaque nouveau détail, et qu’on trépigne de savoir si ce nouvel endroit va être un truc bien. Et puis il y a une semaine ou deux, les mots Bap & Dak sont apparus le long de la façade. Juste assez pour nous laisser dire qu’il s’agirait d’un comptoir coréen.

Bap & Dak a ouvert la semaine passée et c’est un truc bien, même très bien, et c’est la première adresse de Stefaan. Fraîchement revenu de Londres, il débarque à Bruxelles sachant qu’il ouvrira un resto, un concept qu’on a là-bas, mais qui nous manque ici.

La cuisine coréenne, Stefaan en raffole, mais se déplore de ne pas trouver un bibimbap digne de ce nom à Bruxelles. Et du poulet frit aussi, comme à Séoul. D’abord lancé sur un concept de mono-produit, la carte s’élargit vite – mais pas trop – et bascule vers celle d’un comptoir coréen, avec quatre entrées, quatre plats, et quelques sides. Mais aussi beaucoup de chouettes bières au fût, du Soju, de délicieux Brussels Mule à base de vodka bruxelloise, et quelques vins natures, au cas où.

A notre premier passage, c’est le coup de foudre. On dévore le pajeon, une fine crêpe salée aux jeunes oignons et au kimchi (8€) et leur incroyable fried chicken (9€) avec les doigts. Côté plats, le fried rice au kimchi servi avec un oeuf (16€) est tout simplement explosif. Mais le bibimbap, trop fade à notre goût, est – ironiquement – un peu en reste. Par professionnalisme, on retente l’affaire deux jours plus tard, avec un Dolsot spicy chicken (17€) servi dans son bol de pierre brûlant. C’est tout simplement parfait, et chasse vite le souvenir de notre première expérience. Disons quand même que le resto n’était ouvert que depuis deux jours à notre première visite.

Mais s’il y a une chose à retenir, c’est surtout que deux jours à peine après leur ouverture, l’expérience nous a tellement plu qu’on a réservé une table pour la même semaine en repartant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *