Swet

 

Swet, on en a d’abord entendu parler via les Tortures Tests de Thibault. Le nom, déjà, avait réussi à susciter notre curiosité, et à force de les voir passer partout sur les réseaux, comme par magie, un jour, c’est à nous qu’il a dit « ça vous dirait d’essayer ? ».
Bien sûr que ça nous disait d’essayer. Le piquant c’est la vie, l’artisanal et le homemade aussi. Et les sauces Swet de Thibault, c’est un joli mélange de tout ça.

Le principe du Torture Test : deux heures en compagnie de Thibault, à déguster une par une, une petite dizaine de ses sauces Swet, en prenant soin d’inscrire ses précieux ressentis – saveurs, idées d’associations, échelle de piquant – sur une feuille de papier pour Thibault.

Thibault est arrivé préparé – je prends du lait, du pain aussi, ce sera mieux. Et heureusement. Grâce à ses tips, on a pu déguster chaque sauce, pleinement.
Les coups de coeur se sont enchaînés, et la bouteille de lait s’est vidée. Depuis, nos sauces pref’ trônent fièrement dans notre placard, à l’abri de la lumière mais jamais bien loin de la cuisine.

Pour la petite histoire, Thibault adore manger ultra piquant, alors que sa copine, pas du tout. C’est donc tout naturellement qu’il se tourne petit à petit vers les sauces piquantes, pour pouvoir les ajouter à son assiette à sa guise. Et là, c’est le drame : impossible de trouver quelque chose de très bon et d’à la fois artisanal, bio et local.
C’est comme ça qu’il y a un an à peine, Swet a vu le jour : Thibault s’est lancé dans la confection de des propres sauces piquantes, et n’est pas s’arrêté depuis. Dans son atelier, tout est fait maison, du début à la fin, et certains de ses piments sont mêmes cultivés sur les toits de Bruxelles.

Ce qu’on aime particulièrement aussi, c’est la saisonnalité des sauces Swet. Comme la petite dernière en date à base d’ail des ours, déjà un must-have en nombre ultra-limité.

Si, comme nous, vous avez très envie de vous lancer mais ne savez pas par quelle sauce commencer, Thibault nous a donné ses incontournables, à retrouver sur le market de Frichti, bien sûr.

– La Fumado, parce que c’est à la fois la plus sexy et la plus accessible. Elle est canon sur n’importe quoi, mais est encore plus spéciale pour les vegans – sur du tofu frit par exemple – pour donner ce petit goût fumé qui rappelle un peu la viande.
– La Pear for Tears, qu’il a spécialement conçue pur se marier avec des plat français et belges plutôt tradi, et dont l’équilibre subtil fonctionne à merveille aussi bien avec notre Waterzooi qu’avec de la blanquette ou du pâté de campagne. Le plus : elle a été faite avec les moins belles poires du monde, qui lui donnent un goût unique à nul autre pareil.
– Et finalement la SUN BURN, pour répondre à tout besoin d’exotisme – elle fonctionne à merveille avec un poulet rôti, un Garam Massala ou un ceviche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *