Cantine

65 boulevard anspach, 1000 brussels
site web
de lundi au vendredi de 9h à 18h
lunch : 6,50€ – 12€
brunch premier dimanche du mois : 25€

En plein centre ville – le vrai, celui qui est plus habité par les touristes que par les bruxellois, coincé entre la Gare Centrale et le boulevard Anspach, plus bas que le Mont des Arts et juste avant Sainte-Catherine – vient de naître une gigantesque néo-cantine et son espace de co-working. Anne, qui avait déjà ouvert un espace similaire à Vilvoorde il ya plusieurs années, vient de s’installer pile sur le boulevard – nouveau piétonnier mal-aimé -, dans l’ancien bâtiment d’Actiris. Comme dans son premier espace, elle combine avec génie et énormément de bon gout un espace de co-working – Firma – et un café/cantine – Cantine.

Il vous faudra gravir les étages du bâtiment à pieds – ponctués par une chouette communication graphique sur les marches et les murs, s’assurant que vous ne vous perdiez pas – avant d’arriver au graal : un espace de plus de 600m2 extrêmement lumineux, où l’énorme bar, les tables et les chaises semblent presque perdus parmi tout ce vide. L’esprit : industriel et pointu à la fois. Un parti pris qu’on aime beaucoup, loin du vu et revu de pinterest – même si on doit admettre que ça aussi, on aime beaucoup. C’est plus blanc que blanc, ponctué par de jolis voilages, un grand comptoir, des tables et bureaux en osb blanc et piétements en acier designé par Anne herself, et ça et là, quelques icônes de mobilier – notamment les superbes lampes Maarten Van Severen et un Togo vintage – qu’elle a carrément ramené de chez elle. A la carte, c’est plutôt végétarien, gluten-free et vegan, sans pour autant que ça soit écrit en toutes lettres. Et pas de panique, il y en pour tous, notamment avec ce croque pesto (vrai pain et vrai fromage) (8€), ou plutôt avec cette assiette healthy au houmous de betterave et crackers sans gluten qui nous enchante (12€). Avec son délicieux capou, cette lumière omniprésente et son ambiance hyper relax, Cantine est sans conteste la meilleure nouvelle du piétonnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *