A L’Ombre de la Ville

lieu en dehors du temps

7 RUE DE LA REINETTE, 1000 BRUXELLES
0488 86 47 86 – SITE WEB
OUVERT DU MARDI AU VENDREDI DE MIDI à 15H
TOUS LES JOURS DE 19h à MINUIT

A l’Ombre de la ville, ou le resto idéal pour passer une soirée intime jusqu’au bout de la nuit.
Ce petit bout de restaurant au charme fou porte parfaitement son nom. Coincé dans une ruelle pavée perpendiculaire à la rue de Namur, il intrigue par sa devanture. Les chaises en fer forgé et la petite table ronde recouverte d’une nappe et d’un bouquet de fleurs, à même le pavement, annoncent déjà la couleur. Ici, on va adorer être surpris, dans un lieu en dehors du temps.

Et ça ne fait que commencer. La première pièce, dominée par un lustre imposant, sert aussi de garde manger. Les murs sont recouvert d’étagères et de paniers, remplis de légumes que Sami aura été choisir un à un chaque matin, et qu’il sélectionnera ensuite à la minute une fois les commandes passées en salle. On y est accueillis par sa femme Maria, à la bonne humeur contagieuse et toujours le sourire aux lèvres.

On traverse ensuite une pièce aux murs recouverts de carrelages noirs, avec un grand comptoir et une vue sur la cuisine ouverte, d’où l’on peut apercevoir Sami au travail.
A notre première visite, un soir caniculaire du mois de juillet, nous avions été placées en terrasse. Ce fut des retrouvailles entre copines où le temps nous a littéralement glissé entre les doigts. Nous étions reparties de là vers 1h du matin, heureuses et conquises par cette magnifique soirée d’été passée en ce lieu qui nous était encore totalement inconnu.

Quelques mois plus tard, rien n’a changé. Placées cette fois à l’intérieur, nous avons tout le loisir d’observer les tables aux nappes fleuries, recouvertes de verres à vin et de bougeoirs dépareillés, au charme bohème à souhait.

La carte continue sur la même lignée. On a envie de tout, absolument tout goûter. La poêlée de coquillages en entrée est à tomber, et on regrette presque que la carte ait changée à notre seconde visite. On tente les épinards sauvages aux cèpes (14€), les saint-jacques à la cuisson parfaite servies dans leur coquille (15€) et les tagliatelles de calamar aux jus d’herbes aromatiques (14,50€). On se régale.

Déjà conquises à notre première visite par les ravioles au homard, on goûte cette fois aux ravioles au mélange de crustacés (18€) avec une crème aérée à la sauge, ultra légère. Un délice, mais on regrette un peu le manque de sauce malgré la jolie présentation de l’assiette.
Les vins quant à eux ne sont pas en reste, et sont conseillés par la patronne qui y met beaucoup de coeur.

Ici, chaque geste est exécuté minute, avec beaucoup d’amour et d’attention, ce qui demande du temps. Prévoyez donc d’abandonner votre montre et de vous laisser aller à la magie du lieu une fois la porte poussée.

On n’aurait pas rêvé de meilleure adresse pour une soirée en amoureux, sous l’oeil complice de Samir et Maria à la lueur tamisée des nombreux bougeoirs.

One Response to A L’Ombre de la Ville

  1. Yolande says:

    J’y suis allée hier soir pour l’anniversaire de mon père… Autant vous dire qu’il était absolument ravi. Le personnel est très sympa, la carte a juste assez de plats pour ne pas s’y perdre ni se retrouver sans choix. Ils ont pu adapter mon plat comme je le souhaitais, et tout était délicieux.
    Je recommande fortement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *