Riad Anata, Fez

city trip au maroc

Riad Anata, Fez
SITE WEBréservation
chambres doubles 108€ – 126€
riad complet (5 chambres) : 600€

Il y a maintenant 5 ans, nous étions parties quelques jours à la découverte de Fez, grâce à l’invitation de Valérie, qui nous faisait découvrir peu de temps après son ouverture son magnifique Riad Anata. Après avoir parcouru le monde et travaillé pendant 10 ans en Afrique subsaharienne, c’est à Fez que cette globe-trotteuse d’origine belge devient pour la première fois propriétaire. Un projet de Riad, à la fois chic et plein de charme, et quelques années pour paufiner chaque détail, et c’est la naissance duRiad Anata, près de quatre années plus tard.

Le mois passé, c’était pour moi l’occasion de redécouvrir cette Médina et ce superbe Riad, dont le projet est enfin arrivé à bout, le temps d’un weekend, après une belle semaine passée en Provence auprès de Wellness Experience.

Et quel bonheur. Dans cette ville où les plus beaux jardins et demeures se cachent derrières les murs de chaux d’apparence sans intérêt, et où le bourdonnement de la ville peut vite en épuiser plus d’un, le Riad Anata a agi comme une oasis. D’abord, la décoration, qui frappe des l’entrée. Tel le plus luxueux des boutique hotel, la décoration de chacune des chambres se décline autour d’une couleur, mêlant objets marocains chinés au souk, éclairage tamisé, béton lissé dans les salles de bain et produits de douche qui sentent bon la fleur d’oranger. Ensuite l’accueil, géré de main de maître par Simo (Simohammed de son nom complet), dont le sourire n’aura pas bougé d’un poil en 5 ans, et qui s’assurera à tout moment que votre séjour aille comme sur des roulettes, de la navette de l’aéroport aux tickets d’avion à imprimer.
La rooftop terrasse ensuite, où on a adoré profiter tranquillement des premiers rayons de soleil allongés sur des transats, ou boire le thé à la menthe avant de repartir manger le soir. Et puis le petit déjeuner, qui a lui seul pourrait convaincre n’importe qui de séjourner au Riad. Coup de coeur pour les petites crêpes marocaines, fluffy à souhait, accompagnée de miel au romarin et herbes sauvages, dont j’aurais bien ramené des litres si je ne voyageais pas avec Ryan Air.

Quant à la ville, c’était un plaisir pour moi de la redécouvrir, avec ses dédales, ses couleurs et ses odeurs, même si l’erreur d’avoir fait confiance à un « guide officiel » nous aura servi de leçon pour la prochaine fois. Un conseil : ne payez pas pour visiter la Médina, vous pourrez tout trouver tout seul. A visiter impérativement (et seul bien sur) : les tanneries   et la Medersa (ancienne école coranique) avec sa magnifique architecture hispano-arabe. Pour le shopping, n’hésitez pas par contre à vous laisser emmener d’un magasin à un autre, souvent une boutique n’est que la vitrine d’un énorme riad situé quelques ruelles plus loin, et introuvable par le touriste non-avisé. On en a fait l’expérience pour les tapis et trouvé grâce à ça le tapis de nos rêves. Si vous souhaitez obtenir un bon prix, faites intervenir le moins de personnes possible, car chacun prendre sa part de commission, avec votre accord ou non. Evitez d’emmener une personne de votre hotel, ou pire : un guide. Pensez aussi à éviter les coopératives ou « village des poteries », où les prix sont 3 à 5 fois plus cher que dans la Médina.

Et enfin, laissez-vous aller à profitez des jolis jardins et des rooftops pour les pauses, où vous pourrez vous isoler du tumulte de la Medina et repartir boostés à bloc pour vous perdre dans le dédale de ruelles. On ne pourra que vous recommander de suivre les yeux fermés les conseils du livret de Valérie (à disposition dans les chambres du Riad), grâce auxquels nous avons découvert de superbes adresses pour se poser.
Nos spots préférées : Pour manger entouré de vert à midi, le jardin des Bienh (partir de la porte bleue pour trouver le chemin facilement), le rooftop du Riad Fez pour l’apéro et la vue de dingue, et The Ruined Garden pour une soirée en amoureux au jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *