La Charcuterie

Epicerie et cave à manger

16 avenue paul dejaer, 1060 saint-gilles
02 850 88 12
facebook page
lundi et mercredi au samedi, de 15h à 22h30
petits plats : 6€ – 18€

C’est dans cette ancienne charcuterie classée au patrimoine de la ville de Bruxelles qu’Olivier et sa femme Ana ont décidé d’ouvrir leur restaurant. Un choix pas vraiment anodin puisque la façade ainsi que la première pièce, classées et pourtant abandonnées depuis plusieurs années, nécessitaient des rénovations considérables – à l’identique. La Charcuterie, elle appartenait à Marguerite et René, jusqu’en 1978. Aujourd’hui, il en reste uniquement le carrelage sur les murs, le grand comptoir et le billot – meuble en bois sur lequel René nettoyait autrefois ses viandes.

Le reste – les crochets de boucherie, la tente solaire, les vitraux et les boiseries – ont dû être reproduits à l’identique, en se basant sur des archives. Un travail titanesque, qu’Ana et Olivier mettent aujourd’hui à l’honneur, en redonnant vie à cette ancienne charcuterie.
De la charcuterie, ils n’ont gardé que le nom et l’intérieur. A la carte, ce sont des petits plats d’influence plutôt méditerranéenne, à partager au gré de ses envies. Aucune contrainte ici, on peut y venir juste pour un verre et une assiette, comme pour une dizaine. L’appétit vient en mangeant, nous dit Olivier. Pour nous ce sera chipirons à la basquaise, chou fleur braisé, gambas à la plancha et boudin noir avec purée de châtaignes. Mais avant de gouter à tout ça, Olivier nous apporte des petits toasts avec une tapenade au persil, huile d’olive et anchois. La base de la cuisine piémontaise, nous dit-il. On se régale. Sa cuisine a des airs de vacances, et on ne fait qu’une bouchée des énormes gambas et du reste des plats, accompagné d’un verre de vin nature, de chez Titulus, entre autres. Ce qu’on adore : tout ce qui est à la carte est disponible à emporter à l’épicerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *